Comment fonctionne le chèque énergie ?

Le Gouvernement Français essaie par tous les moyens possible d’aider les ménages en situation de précarité pour s’en sortir au quotidien. Le chèque d’énergie est destiné à aider les ménages de revenu moyen. À travers la nouvelle loi sur le chèque énergie réformée en fin d’année 2018, plus de 2 millions de ménages de plus que l’année précédente pourra bénéficier de ce petit secours. Malgré le plafonnement du montant attribué. Les conditions à l’acquisition de ce chèque ne sont pas compliquées tout autant que les procédures à son utilisation.

Un moyen de paiement sous condition du revenu

Le chèque énergie est une aide du gouvernement pour les ménages de situation moyenne à payer les factures d’énergie. On entend par factures d’énergie : les factures d’électricité, le gaz, le bois, le fioul…  même si la somme du chèque ne couvre pas en totalité les dépenses, il est utilisé pour financer en partie des travaux d’économie en matière d’énergie du logement ou du foyer. Le montant du chèque varie en fonction du revenu du foyer, du nombre de personnes. Cette somme va de 48€ à 277€ c’est-à-dire en moyenne 200€. Les ménages qui reçoivent cette aide doivent avoir au maximum un revenu de 10700€ par an pour une personne vivant seul. Pour un couple, le plafond est de 16050€ et si le couple a un enfant, il est de 19260€.

Une aide pour les travaux relatifs à l’énergie

Comme son nom l’indique, le chèque énergie peut s’utiliser en paiement de tout ou une partie des factures d’énergie. Il s’agit du gaz, des électricités et tout ce qui peuvent être payés en relation avec l’énergie. Certes, des restrictions s’imposent quant à cette énergie dont on parle. Le chauffage collectif par exemple n’est pas pris en compte par cette aide. Une condition importante également, le chèque s’attribue pour les locataires qui disposent de leur propre compteur. En plus des factures d’énergie, tous les travaux et installations liés à l’énergie peuvent être pris en compte. Les équipements, les appareils et les matériaux pour les économies d’énergie sont payables par ce chèque. Ces types de dépenses permettent de bénéficier du crédit d’impôt pour la transition énergétique ou CITE. Et sous d’autres conditions, ce chèque peut servir à payer le loyer du logement. Les déménagements quant à eux sont gratuits.

La mise en fonction du chèque énergie

Utiliser le chèque est facile. Deux options s’offrent à nous. La première est de l’envoyer en ligne. Il suffit de se connecter sur Internet et aller sur le site du ministère et suivre les instructions. En quelques clics, le paiement se règle. La seconde option est l’envoi par courrier. Pour payer la facture, il faut envoyer le chèque avec une photocopie de la facture d’énergie. Ce chèque a une validité durant l’année civile de son émission jusqu’au mois de mars de l’année suivante. Néanmoins, le chèque n’est pas remboursable. Si le montant est supérieur à la facture à payer, la somme qui est perçue en plus sera déduite de la nouvelle facture qui suivra.

Le panneau solaire
La géothermie