Aération et ventilation, les bonnes pratiques

L’étanchéité est un critère décisif dans le cadre d’une construction neuve. A cet effet les tests d’infiltrométrie ont le vent en poupe et permettent de détecter les déperditions d’air inutiles. Ce test est obligatoire pour l’obtention du label BBC tant convoité par certains propriétaires. Cependant, si l’étanchéité est importante, elle va de pair avec une ventilation et une aération adhoc.
La pollution de l’air intérieur
La qualité de l’air intérieur que nous respirons est particulièrement importante car elle a des conséquences sur la santé. Plusieurs études ont d’ailleurs démontré l’impact de la pollution de l’air intérieur sur notre santé. La pollution peut être provoquée par des peintures, les produits ménagers du quotidien, allant des détergents pour le sol au shampoing.
Il est donc essentiel de vérifier que des circuits d’aérations soient mis en place. Une maison saine doit respirer, dans le sens où elle doit permettre à l’air de se renouveler, en évitant dans le même temps les courants d’air qui viennent refroidir une maison.

La ventilation

Pour faire circuler l’air dans une maison, plusieurs possibilités s’offrent à vous.
Tout d’abord, il y a ce qu’on appelle communément la ventilation naturelle.
L’air se déplace au gré des différences de pression qui existent entre les façades de la maison. Les arrivées d’air sont disposées dans les pièces dites sèches comme le séjour par exemple, et des ouvertures permettant à l’air de circuler sont installées dans les pièces humides comme la salle de bain.
Résultat, la ventilation se matérialise naturellement à travers la maison.
Une autre option implique un système mécanique.
La ventilation à alimentation mécanique consiste en la pose d’un ventilateur central qui aspire l’air extérieur et le redistribue à l’intérieur.

Ou encore la VMC, ventilation mécanique contrôlée qui fonctionne en permanence, assure l’évacuation des polluants nocifs, fait disparaître la vapeur d’eau.
Autre système performant: la ventilation à extraction mécanique qui permet la création d’un mouvement de circulation de l’air dans le but que l’air circule entre les pièces humides et les pièces sèches.
Enfin, la ventilation à alimentation et à extraction mécanique est sans aucun doute le système le plus performant : un ventilateur d’alimentation, un ventilateur d’extraction et un réseau de conduits de distribution et d’extraction sont mis en place dans toutes les pièces, assurant ainsi une ventilation en profondeur de l’habitat.

Vous l’aurez compris, il est nécessaire de disposer à la fois d’un bon système d’aération comme de ventilation et ce, afin de bénéficier d’un air intérieur de qualité.
Il faut pour ce faire réguler les débits d’air (soufflerie), et penser également à moduler en fonction du nombre d’habitants, car plus ce dernier est élevé, plus la maison doit être aérée et ventilée.

Le panneau solaire
La géothermie